Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 17:39

Logement.jpgLa France et particulièrement, la région parisienne, vit une crise du logement sans précédent. Loin de se résorber, cette crise connaît une aggravation, dans un contexte économique et social toujours plus dégradé. Cette situation met en lumière l’insuffisance de la politique publique de l’habitat qui, après 10 années de politique de droite, n’a pas conduit à développer une offre de logements en adéquation avec l’évolution des revenus des ménages.

La nouvelle ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, Madame DUFLOT, préparait pour 2013 une loi-cadre sur le logement, loi qui, semble-t-il, et cela nous préoccupe, devrait être décalée d’une année, aux dires du premier ministre. Madame DUFLOT avait déjà annoncé quelques mesures : encadrement des loyers à la relocation et au renouvellement des baux, mise à disposition des communes de foncier appartenant à l’État, renforcement de la loi SRU… Si ces mesures vont dans le bon sens, et nous nous en félicitons, elles ne sauraient répondre totalement aux besoins criants de réorienter l’offre de logements à loyers économiquement accessibles pour éviter, comme aujourd’hui, que 5 millions de nos concitoyens soient sous la menace d’une expulsion ou vivent dans des logements insalubres. Pour que le droit au logement soit effectif, un certain nombre de décisions concrètes doivent être prises pour financer le logement à la hauteur des besoins, et garantir le droit à la ville à l’ensemble des citoyens.

Vous le savez, à Choisy, nous avons toujours privilégié une mixité sociale en terme de construction de logements afin de ne pas séparer les différentes couches sociales de notre population, permettant ainsi de combattre l’exclusion et la fracture sociale. Pour autant, nous nous devons d’augmenter la part de logements sociaux bénéficiant de prêts PLAI (prêt locatif aidé d’intégration), nous permettant de loger des ménages cumulant des difficultés sociales et de faibles ressources. Ce type de logements ne représente aujourd’hui que 5% de notre parc HLM et notre volonté est de parvenir à un taux de 10% à l’horizon 2020. Nous continuerons bien sûr de construire des logements intermédiaires et poursuivrons nos efforts pour diversifier la typologie des logements avec des logements de type T2, T3 favorisant ce que nous appelons le parcours résidentiel. Nous n’oublions pas dans notre démarche, la résorption de l’habitat insalubre et la « chasse » aux marchands de sommeil.

Les 2 300 demandeurs de logement sur notre ville ont droit à un logement conforme à leurs besoins et à leurs aspirations. Le droit au logement, au même titre que le droit à l’emploi et à la santé est une mission d’intérêt national et constitue une préoccupation majeure des Français. Mettre en place un grand service public du logement est une nécessité absolue qui pourrait voir son action financée par un pôle public financier, permettant de financer ces constructions à un taux d’emprunt proche de 0%.

Notre volonté politique est de construire une ville « partagée », faire de la ville un espace d’épanouissement personnel et familial, une ville favorisant la cohésion sociale entre les habitants et le vivre ensemble. Pour cela, construire, seuls, des logements ne suffit pas. Il faut bien sûr prévoir les équipements publics nécessaires, les crèches, les écoles, les stades, les gymnases : pour ce faire, l’État se doit de favoriser les maires bâtisseurs en subventionnant de façon conséquente, la construction de ces équipements.

Repost 0
Published by Groupe des élus communistes et partenaire - dans Conseil Municipal
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 21:49

Voeu de soutien aux Sanofi, adopté à l'unanimité lors du conseil municipal du 10 octobre 2012.

http://www.bonaberi.com/images/rubriques/20/6808.jpgAvril 2008 : la direction de sanofi annonçait un plan dit de reconversion de l’usine de Vitry qui a aboutit à 471 suppressions d’emploi, de nombreux bâtiments détruits, la création d’une seule unité biotechnologique.

Septembre 2009 : un plan de restructuration de la recherche est annoncé, qui a conduit à de nombreuses fermetures de sites et la suppression rien que sur Vitry Alfortville de près de 300 emplois.

Décembre 2010 : 575 suppressions de postes sont annoncés dans la visite médicale, mais aussi dans la foulée de la fermeture d’un site Gentilly, site pour lequel la mobilisation des salariés et d’élus du 94 a permis le maintien.

Sur la période 2009-2011, ce sont plus de 4000 emplois que le groupe sanofi a détruit en France, avec sur la même période un bénéfice de plus de 26 milliards d’euros. Entre 2005 et 2011, ce groupe a réalisé plus de 53 milliards de bénéfices.

Ce n’est visiblement pas encore assez, puisque le 4 juillet dernier, un nouveau plan est annoncé aux organisations syndicales touchant la recherche, la production de vaccins et les fonctions supports. Le nombre de postes supprimés n’est pas encore annoncé. Mais la direction se désengage du site de recherche de Toulouse, affaiblit considérablement celui de Montpellier, avec comme conséquence inévitable des répercussions et  une fragilisation des sites parisiens de Vitry/Alfortville et Chilly-Mazarin.

 Malgré tous ces plans, cette direction continue à bénéficier largement du crédit impôt recherche, qui finance de fait au moins un emploi sur 10 en recherche en France dans ce groupe.

Dans le même temps, cette direction maintient son plan financier qui prévoit d’ici 2014 de faire passer le dividende des actionnaires de 30 à 50% du résultat net. 

Les dirigeants de cette entreprise se gavent littéralement, le dernier exemple en date est Monsieur Spek qui a levé ces stock-options et réalisé au passage cet été une plus-value de 540000 euros.

Nous assistons à une véritable destruction d’un outil de recherche et de production pharmaceutique, stratégique pour le pays. Ce sont des décisions mauvaises pour l’emploi, et pour les malades qui en France comme dans le Monde ont besoin d’être soignés.

Un seul exemple : l’oncopôle de Toulouse regroupe des structures publiques et privées de recherche pour lutter contre ce fléau qu’est le cancer. En mars 2012, le directeur de la recherche de sanofi signe un accord de partenariat, en juillet il annonce le désengagement de sanofi du site midi-pyrénéen.

Localement cette destruction du centre de production et l’affaiblissement du centre de recherche de Vitry/Alfortville handicapent la nécessaire revitalisation du bassin d’emploi déjà cruellement touché par la désindustrialisation, handicape également l’OIN Seine-Amont et le projet Grandes Ardoines, le projet de pépinière d'entreprises notamment dans le domaine des biotechnologique devait s’adosser notamment à Sanofi.

Au-delà, le centre de recherche et de production SANOFI joue un rôle majeur pour nos communes, notre département, l'Ile de France et notre pays. L'Etat ne peux se désintéresser des activités de ce groupe et des emplois qu'il représente dans un secteur stratégique pour la santé et l'industrie pharmaceutique.

C’est pourquoi :

 Considérant que l’industrie pharmaceutique doit d’abord répondre aux besoins de santé publique

 Considérant que la direction de sanofi privilégie les actionnaires au détriment du développement de sa recherche et de son outil industriel

 Considérant les résultats de ce groupe

 Considérant l’impact social de ce nouveau plan

 Considérant la place que devrait prendre sanofi dans le développement du bassin d’emploi

 Considérant les aides publiques généreuses dont bénéficie sanofi

 Le conseil municipal de Choisy le Roi :

 -         Soutient la lutte des salariés pour le maintien et le développement des emplois, des activités, des sites

Soutient les municipalités de Toulouse et Montpellier face à ces annonces

Demande à la direction d’annuler ce nouveau plan

Souhaite étudier précisément avec l’ensemble des acteurs les conséquences actuelles et futures des restructurations de sanofi sur l’OIN Seine Amont

Demande au gouvernement de reconsidérer les aides publiques dont bénéficie ce groupe au regard de sa politique de casse de l’emploi et de désindustrialisation, et au parlement de lancer une commission d’enquête à ce sujet.

Demande au gouvernement d’organiser dans l’urgence une table ronde réunissant tous les acteurs sur l’avenir de sanofi en France

Demande au gouvernement de faire voter une loi interdisant les licenciements boursiers

Demande au gouvernement et au parlement d’ouvrir un débat sur la nécessité de créer un pôle public du médicament en France

Repost 0
Published by Groupe des élus communistes et partenaire - dans Conseil Municipal
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 21:44

 

Laurent Ziegelmeyer, conseiller municipal PG, membre du groupe des élus communistes et partenaire revient sur la lutte des Sanofi, au soir du vote par le conseil municipal d'un voeu de soutien aux Sanofi

Repost 0
Published by Groupe des élus communistes et partenaire - dans Conseil Municipal
commenter cet article
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 22:17

http://www.choisyleroi.fr/var/ezflow_site/storage/images/la-ville/news/compte-rendu-de-la-seance-du-conseil-municipal-du-mercredi-10-octobre-2012/199075-1-fre-FR/Compte-rendu-de-la-seance-du-Conseil-Municipal-du-Mercredi-10-octobre-2012_large.jpgCi-dessous, le live-tweet des conseillers municipaux du Groupe Communiste et Partenaire du conseil municipal du 10 octobre 2012, dont le compte rendu des décisions est disponible sur le site de la ville de Choisy-le-Roi. L'intégralité des débats sera disponible prochainement sur le site de la ville.

Le Live tweet est à lire de bas en haut.

 

 

Signature d'une charte de la biodiversité avec la région IDF pour accompagner la démarche en ce sens de la villr. 

La municipalité lutte contre le cancer du sein avec un mammographe au centre municipal de santé 

Choisy souhaite s'engager ds un contrat local de santé pour réduire les inégalités territoriales & sociales 

"Quand la politique de la ville a les moyens d'agir, elle vient en soutien de l'action de la municipalité" Nadine Luc 

La CAF renouvelle ses subventions au service jeunesse, financement de matériel pour un local vidéo nottament. 

Renouvellemeny du soutien au service d'amorçage de projet de la ZFU Choisy-Orly. 867 projet de création d'entreprise en 2009-2011

Le compte rendu d'activité de la ZAC du port est approuvé ( 32 voix pour, 7 abstentions du groupe UMP) 

"Nous respectons l'équilibre 1/3 logement social , 1/3 locatif privé , 1/3 accession à la propriété" D. Davisse, maire 

"Il n'y aura pas de logement sur le Lugo s'il n'y a pas d'aide sur les équipements" D. Davisse, maire 

"Nous avons absolument besoin sur le Lugo d'écoles supplémentaires et de centres de formation" D.Davisse, Maire

"Le PLU répond à ce que la population souhaite, il y a eu de nbx débats, l'avis de la population est pris en compte" P.Diguet

"Ce qu'on veut c'est travailler, pas négocier le montant du chèque" L.Ziegelmeyer, syndicaliste , conseiller municipal 

 Loi sur les licenciments boursiers : interdire les licenciments quand l'entreprise verse des dividendes pour le 

 :  Sanofi va bien, mais pourrait aller mal. Il faut être prudent ; pour la 2eme, bientot 1ere capitalisation du CAC40 !

 le  préferre une loi interdisant à un entrepreneur de s'opposer au rachat des sites industriels qu'il vend. Insuffisant !

 : le  soutient les Sanofi. Il met en doute la possibilité constitutionnelle d'une loi interdisant les licenciments boursiers.

 : Selon l'  , une loi interdisant les licenciments boursiers reviendrait à nationaliser les entreprises. Sans commentaire ...

 : Selon l' , les salariés seront dans doute reclassés dans de bonnes conditions ... Sans commentaire.

 : De nombreux choisyens salariés choisyens de Sanofi assistent au débat sur le voeu de soutien de la ville aux salariés de Sanofi

Ce soir sur , compte-rendu en direct du conseil municipal de 

Repost 0
Published by Groupe des élus communistes et partenaire - dans Conseil Municipal
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 08:00

DanielOctobre.JPGNous célébrons, en ce mois d’octobre, le 40e anniversaire du théâtre Paul-Éluard, un événement qui témoigne de notre fort attachement à la culture. Par ce théâtre, comme par le cinéma ou le Conservatoire des Arts, qui accueille chaque année des centaines d’élèves, il s’agit pour nous, de favoriser l’accès de tous à la culture, de répondre au mieux aux besoins de la population en la matière.

Ainsi, dans la continuité du travail accompli dans ce sens par mes prédécesseurs Fernand Dupuy et Louis Luc ; c’est aussi notre manière de rappeler que la culture n’est pas un luxe, uniquement réservé à l’élite et aux plus aisés, mais elle doit être ouverte à tous, sans exclusive.

Proposer et diversifier les activités culturelles, c’est permettre l’épanouissement de nos concitoyens, comme celui des peuples et leur accès à la connaissance, à l’ouverture vers d’autres horizons, et d’aller, comme le disait le poète Paul Éluard : « de l’horizon d’un homme à l’horizon de tous ».

Amener vers le théâtre et la culture, le maximum de chacune et de chacun et ce, dès leur plus jeune âge, est pour nous une priorité.

Ainsi, depuis 40 ans, nous avons toujours favorisé cet esprit d’animation artistique vers les plus jeunes, consolidé cette volonté de construire des partenariats avec les associations et les institutions, créé de nombreux ateliers, organisé des rencontres. Le tout dans un esprit d’ouverture aux autres cultures, au monde…

Ce travail au quotidien en direction des plus jeunes confirme que l’enfance et l’école demeurent nos priorités.

Aussi, il m’appartient de saluer et de rendre hommage à tous ceux qui contribuent au rayonnement de la culture sur notre ville : responsables d’équipements culturels municipaux, auteurs de projets pédagogiques à caractère culturel dans nos établissements scolaires, associations culturelles, structures extérieures à l’image de la compagnie théâtrale La Rumeur et bien d’autres.

En cette période de difficultés budgétaires, nous continuerons notre bataille pour la culture. Il en sera de même concernant celle pour le logement, pour l’école et pour l’emploi. En témoigne notre soutien aux salariés de Sanofi, dont un grand nombre sont des habitants de notre ville.

La célébration du 40e anniversaire du théâtre Paul-Éluard est un moment fort de ce mois d’octobre. Un symbole de notre attachement de l’accès à la culture pour tous.

Repost 0
Published by Daniel Davisse, Maire de Choisy-le-Roi - dans Conseil Municipal
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 21:49

http://idata.over-blog.com/1/93/15/10//Diguet-P-1.jpgLe conseil des ministres du 12 septembre dernier a confirmé les craintes que nous avions : les dotations de l’État en direction des Collectivités Publiques seront de nouveau gelées en 2013. Cela signifie que la règle édictée par le gouvernement Sarkozy sera de nouveau en vigueur l’an prochain. Il est clairement dit également que « les collectivités locales devront participer, dans le cadre d’un pacte de croissance et de solidarité, au redressement des comptes publics ». Cette décision est contraire aux choix qu’ont exprimés les Français lors des élections du printemps dernier. Il faut donner aux collectivités locales les moyens qui leur permettent de maintenir la cohésion sociale en garantissant les droits fondamentaux – qui, eux, doivent être inaliénables – que sont le droit à l’éducation, à la santé, à l’eau, à l’énergie, au logement, aux transports ou bien encore l’accès aux moyens de télécommunication. Il faut permettre aux collectivités locales de préserver les services publics qui sont de véritables facteurs de réduction des inégalités sociales. 

Pour ce qui nous concerne, dans notre ville, entre les difficultés à trouver les financements nécessaires à la construction des équipements publics, le gel des dotations de l’État, les chutes des ressources fiscales, du fait du ralentissement économique, et surtout avec la perspective d’une forte croissance des besoins sociaux de la population dans la période de récession dans laquelle nous sommes, l’effet de ciseaux sur nos finances promet d’être destructeur. Car, et nous le savons bien, quand la pauvreté et la précarité augmentent, les collectivités locales sont appelées à l’aide et, c’est bien ce qui risque d’arriver dans les prochains mois.

Bien sur, quand nous avons appelé à voter François Hollande, nous savions bien qu’il n’avait pas prévu dans son programme de s’attaquer aux forces de l’argent et à la finance en général. Nous l’avons dit en son temps et, les récentes prises de position des différents ministres concernés nous donnent raison. Nous le répétons : Il est impératif d’avoir un cadre national de la fiscalité tout comme un mécanisme de péréquation vertical pour apporter des financements solidaires aux collectivités les plus démunies et bannir la concurrence entre les territoires. Les dotations de l’État doivent être améliorées, la fiscalité profondément remaniée vers plus de progressivité et le financement et le crédit réorientés vers les dépenses utiles. De même, il faut redonner au peuple son droit de souveraineté sur les grandes questions qui engagent l’avenir de notre pays : il n’est pas normal que la ratification du traité budgétaire européen qui retire au Parlement la maîtrise de la dépense publique ne soit pas soumise aux Français par référendum.

Nous l’avons dit et nous le redirons : de l’argent, il y en a.
5000 milliards d’€ sont gelés dans le système financier,
5000 milliards d’€ qui n’ont d’autre vocation que de rapporter 1 à 2% de dividendes supplémentaires aux actionnaires, soit bon an, mal an,de 50 à 100 milliards d’€. N
ous réclamons que ces actifs financiers soient taxés sur la base de 0,5%, générant ainsi 25 milliards de rentrées fiscales supplémentaires, permettant ainsi aux collectivités locales de bonifier leurs investissements. Pour notre ville, si les mesures que nous préconisons étaient appliquées, ce seraient environ 2,5 millions d’euros supplémentaires qui viendraient bonifier notre budget.

Repost 0
Published by Patrice Diguet, conseiller général délégué à l'Urbanisme - dans Conseil Municipal
commenter cet article
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 20:45

http://idata.over-blog.com/1/93/15/10//lemarchand.jpg« Ah, comme on aimerait bien rentrer de vacances avec une mine réjouie et l’espérance au coeur, ah que ce serait bien ! » Mais voilà la mine est triste, les joues sont blêmes et peut être fait-on partie des 42% de Français qui ne sont pas partis en vacances et dans notre ville, peut être dans les familles qui liront ce texte y-a-t-il les enfants, qui faute de mieux auront au moins passé une journée à la mer, une journée à Cabourg avec le Secours Populaire Français qui les aura transportés dans des cars mis gracieusement à sa disposition par la municipalité ?

oui, dans ce besoin de changement, pendant ces mois d’été, nous avons tout fait pour que dans nos quartiers, dans nos centres aérés, il y ait un climat estival, un climat qui dise le clin d’oeil de la vie qui change, dans nos colonies de vacances, à Penthièvre, à Morillon, avec les enfants de Langevin qui sont partis à Hanoi.

Alors, dans ce contexte de rentrée pour combien allons-nous vérifier que la vie va changer ? Croissance nulle, emploi en baisse, règle d’or de l’austérité qui va être votée prochainement par l’Assemblée Nationale, dépense de consommations des ménages qui ne cessent de baisser, c’est comme si notre économie n’avait plus de moteur. Et en matière de rentrée scolaire, on nous parle de mille postes créés au plan national, ce qui est microscopique du point de vue des besoins et des postes qui avaient été supprimés par Monsieur Sarkozy, et si la rentrée se fera dans de bonnes conditions dans toutes nos écoles avec les efforts de la municipalité en matière d’investissement et travaux, on ne peut pas en dire autant au niveau des postes d’enseignants, tous les postes de maîtres spécialisés sont supprimés mettant en cause le fonctionnement de nos « Rased » qui jusque là aidaient les enfants les plus défavorisés. Alors, le changement ça commence quand ? Et si ça commence maintenant, quelles sont les dispositions qui vont être prises pour taxer la finance et les bénéfices boursiers ? on voit bien que la voie suivie en Europe n’est pas la bonne, c’est ce que montre la situation en Espagne, en Grèce, en Italie, au Portugal, cette voie est celle d’une impasse et l’austérité généralisée mène à la catastrophe. De ce point de vue, il faut demander son avis au peuple, il faut exiger un referendum sur le nouveau traité européen*.

Toutes les collectivités locales sont concernées, ou bien nous serons dans un contexte qui durcira encore l’austérité, qui démunira les services publics, qui dessaisira notre nation de son pouvoir d’initiative en matière budgétaire ou bien nous obtiendront une renégociation du nouveau traité européen dans un débat public et avec un referendum.

Alors bonne rentrée à tous, bonnes fêtes les 8 et 9 Septembre, vous pouvez compter sur nous, nous comptons sur vous pour que change la vie

Repost 0
Published by Groupe des élus communistes et partenaire - dans Conseil Municipal
commenter cet article
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 10:57

Conseil MunicipalLe Live-Tweet du Conseil Municipal de Choisy-le-Roi, ce mercredi 27 juin 2012.

A lire de bas-en haut.

A retenir :

Approbation du permis de construire pour le centre de l'entreprenariat ( 1600m² de bureau),

Expérimentation des couches lavables dans les crèches municipales,

Approbation d'une promesse de vente pour la création de commerce sur la future dalle Jean-Jaures

...

 

 : Pour creer le conflit, l' locale hurle parcequ'il y'aurait eu de la graisse dans l'osso-bouco dans les cantines scolaires !

 : Demande de subvention pour l'Espace Langevin, pour l'animation collective en faveur des familles.

 : Approbation de l'arrete prefectoral delimitant la communeaute d'agglomeration Seine Amont avec  et

 : L'  locale s'abstient sur les subventions pour l'informatisation de la mediatheque. L'obstruction de principe ...

 : Le projet de mediatheque du port avance. La ville demande des subventions pour l'equipement informatique.

 : Experimentation de l'utilisationbde couches lavables dans les creches municipales, pour la reduction des dechets a la source.

 : Place Jean-Jaures, priorite aux commerces de bouche, pharmacie, presse, bar, fleuriste en RdC.

 : On dirait que l'UMP locale cherche des pretextes pour voter contre, sans vraiment de raison... Aigris ?

 : Place Jean-Jaures, priorite aux commerces type instituts de beaute, coiffure, habillement, decoration au 1er etage:-)

 : Promesse de vente de 1000m2 pour faire 7-8 commerces, place Jean-Jaures.

 : Liaison sud du 94, il faut une traversee de Seine supplementaire, desenclaver les quartiers, relier les parcs,

 : Signature d'une charte d'objectif de developpement des liaisons sud du Val-de-Marne.

 : Daniel Davisse (Maire) "Le centre de l'entreprenariat est demande par la chambre de commerce, la chambre consulaire ... "

 : Creation d'un centre de l'entreprenariat, 1600m2 de bureau, centre de ressource rue Anatole France avec 

 : Le FdG se felicite de la reussite de la concertation avec les riverains et l'ecole.

 : autorisation au permis de construire a Valophis pour 50 logements pret du groupe scolaire Langevin.

 : le public sera consulte par registre en mairie du 12/09 au 12/10 .

 : UMP pour la loi, "reponse a la crise" mais contte les projets d'amenagement de la mairie. Cherchez l'erreur ...

 : FdG & PS oppose a l'augmentation des droits a construire sur la ville. Il ne faut pas densifier anarchiquement notre ville

 : Debat sur la loi Sarkozy d'augmenter de 30% les surfaces a construire. La loi impose une consultation de la population

 Garanti d'emprunt de la mairie pour la creation de 76 logements. UMP vote contre

Repost 0
Published by Groupe des Elus Communistes et Partenaires au Conseil Municipal - dans Conseil Municipal
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 22:06

20120625_191537.jpgSuite du live-tweet de la réunio "Le Lugo, un quartie en devenir".

Retrouvez ici la première partie du Live-Tweet.

 

 

 

 

 


 

Daniel Davisse (Maire) : Merci d'avoir participe. La mairie a pris des engagements. La question des equipements publiques est prioritaire

Projet du Lugo, prochains RdV : 2 semestre 2012 - poursuite des etudes. Debut 2013, nouvelle reunion publique avec un projet plus precis.

2 ponts : Le pont des Ardoines avance dans le cadre du Grand Paris et du Pole des Ardoines. Le pont sud est au point mort.

Question :Ou en sont les projets de creation des 2 ponts ( Ardoine & Villeneuve ) ?

Pourquoi la sabliere n'est pas dans le projet ? Elle n'a pas vocation a etre detruite, donc non. La rehabilitation depend du bailleur.

Lugo : Expropriation sur zones dans le projet ? Rien de decide a cette etape. Mais quesrion importante a suivre pour Daniel Davisse (Maire)

Acces a la Seine : a l'etude, mais de fortes contraintes de la SNCF. Pistes cyclables egalement a l'etude ; plus facile a mettre en oeuvre.

Repost 0
Published by FdG Choisy - dans Conseil Municipal
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 22:01

20120625_191528-copie-1.jpgUne centaine de choisys ont participé à la réunion publique " Le Lugo, un quartier en devenir" présidé par Daniel Davisse, Maire de Choisy-le-Roi, avec Patrice Diguet, Maire Adjoint à l'Urbanisme et l' Etablissement Public d'Aménagement Orly, Rungis, Seine Amont;

Retrouvez ici le Live-Tweet de la réunion, à lire de bas en haut et en deux partie.

Première partie ce dessous,

Deuxième partie dans cet article.

 

On approche des 100 participants a la reunion sur le Lugo

Question : Est-il prevu un acces a la Seine pour les pietons ?

, adjoont logement Sabliere pas dans l operation du Lugo, mais il faut travailler avec le bailleur pour une renovation

Mosquee : Difficulte a acheter le terrain pour l'association. Ca devrait se debloquer bientot.

Logement : objectif 50% logement, 50% activite. Mais les equipements ( ecoles, creches ) doivent suivre. Un Lycee general ?

Question : Y'aura-t-il des espaces vers dans le nouveau quartier ?

Premiere question : Logements nouveaux, combien, ou ?

Maintenant environs 80 personnes au debat sur le devenir du Lugo

Creation d'un coeur de quartier du Lugo au croisement Docteur Roux,,avenue du Lugo 

A l'etude, creation d'un bus en site propre en liaison avec les ardoines

Ameliorer les espaces publics et la voirie, rue du Docteur Roux, avenue du Lugo 

Projet d'un demonstrateur economique au Lugo : 800 emplois sur 30 000 m2 

Enjeux : regrouper les activites economiques au nord, proche de l'A86 pour limiter les nuisances et les flux dans le reste du quartier

Faiblesse du Lugo : declin industriel, reseau urbain, peu coherent, voirie a optmisier 

Atouts : gare RER des Ardoines, pole multimodale de , espaces sous occupes, non inondable, patrimoine industriel

Le lugo, a proximite des ardoines, futur pole de developpement dans le cadre du Grand Paris 

Objectif du devellopement du Lugo : emploi et logement, ameliorer la qualite urbaine

"Le Lugo, une partie de la ville qui a besoin d'avancer et de transformation" Daniel Davisse 

 

Repost 0
Published by FdG Choisy - dans Conseil Municipal
commenter cet article