Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 10:05

Le 05 Février avait lieu le dernier conseil municipal de la mandature, avec pour principal ordre du jour le vote du budget 2014. Le Conseil Municipal s’est ouvert par un hommage de Daniel Davisse à l’ensemble des services municipaux pour tout le travail accompli durant ce mandat.

Commençons par quelques chiffres :
 Budget de fonctionnement : 66.2 M€
  Produit des Impôts / Population : 676 €  (565 € en moyenne + 19%)
 Dotation Général de Fonctionnement / Population : 262 € (375 € en moyenne – 30% )
 Encours de la dette / Population : 1022 € ( 1036 € - 1% )
 En cours de la dette / recettes réelles de fonctionnement : 0.64 ( 0.72 en moyenne)
 Dépense de personnel / Dépense de fonctionnement : 55.23% (57.60 %)
 

On constate que si effectivement le taux d’imposition de Choisy-le-Roi est légèrement supérieur à la moyenne (+19%), c’est notamment dû à une dotation de l’état très inférieure à la moyenne (-30%) et qui plus est est gelée, voir en diminution depuis de nombreuses années.
Il faut également préciser que notre ville n’est pas particulièrement endettée et que cette dette pèse moins dans le budget que pour les autres villes comparable. De même, les dépenses de personnels sont légèrement inférieures à la moyenne (- 4%).
Par ailleurs, il faut également ajouter que notre ville a connu une croisse de 14% de sa population en 5 ans, ce qui prouve son dynamisme et son attractivité. Notre ville est ainsi la 1ère du Val-de-Marne pour sa croissance démographique, la 6ème pour son activité économique. Les recettes ont ainsi augmenté de 7% cette année de par l’augmentation de la population et de l’activité économique, sans augmentation des taux d’impoistions.

Patrice Diguet (PCF) a défendu un « budget municipal qui nous permet néanmoins de mettre en œuvre une politique ambitieuse et solidaire » malgré l’austérité imposé par le gouvernement en gelant voir en réduisant ses dotations qui « nous empêche d’aller aussi vite et aussi loin que nous le souhaiterions dans nos projets » pour Gilles Dupuy (PCF) et sans augmenter les impôts locaux c'est-à-dire sans faire peser une charge supplémentaire sur les ménages en ces temps de crise.
Les principaux projets d’investissement en 2014 seront la création de la Crêche Chantereine, la rénovation du groupe scolaire Langevin, la fin des travaux à la nouvelle maternelle Henry Wallon ainsi que de nombreux travaux de voieries.
S’ensuit un débat de politique général où pour M. Panetta (UMP), il apparaît que baisser les charges serait une bonne chose, mais demander une contrepartie en matière de création d’emploi serait absurde ! Nous, on aurait dit l’inverse. Pour son nouvel allié dans l’actuelle campagne des municipales, M. Brienon ( Modem ), l’Europe n’impose nullement l’austérité, c’est la crise qui rend indispensable les économies… Faux ! C’est la politique d’austérité de l’UE qui enferme l’Europe dans la crise quand d’autres pays en sortent par des politiques de relance.
M. Panetta (UMP) déclare également qu’il souhaiterait un arrêté anti-mendicité et chasser les quêteurs du marché. Chacun appréciera …

Hormis le budget, la municipalité vote le principe d’accorder 2 logements sociaux par an sur son quota à des femmes victimes de violences conjugales pour les aider à sortir des dispositifs d’accompagnement. Par ailleurs, le projet d’une résidence d’hébergement d’urgence pour les femmes victimes e violences conjugales dans l’ancienne gendarmerie poursuit son cours.

Enfin, le Conseil Municipal se termine par un hommage unanime à Daniel Davisse dont c’était le dernier Conseil Municipal.

Conseil Municipal

Conseil Municipal

Repost 0
Published by frontdegauchechoisy - dans Conseil Municipal
commenter cet article
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 11:01
Trois Questions à Gilles Dupuy, Maire-Adjoint en charge des finances :

Choisy-le-Mag : Quelles sont les caractéristiques du budget communal 2014 ?

G.D. : Le budget 2014 sera surtout marqué par la diminution des dotations provenant de l’Etat. Sous prétexte de réduction de la dette publique, le gouvernement a en effet décidé de réduire de manière considérable sa participation au fonctionnement des collectivités territoriales (communes, départements, régions). Je rappellerai que plus de 70% des dépenses d’investissement public pour seulement 10% de la dette sont supportes par

ces dernières.

CLM. Comment maintenir les services publics rendus à la population dans un tel contexte ?

G.D. : Dans ce contexte plus que contraint, nous avons fait le choix, et ce pour la quatrième année consécutive, de ne pas augmenter la part communale des impôts locaux. La crise, si elle pèse sur les collectivités, pèse aussi, et peut-être surtout sur les ménages.

C’est donc avec la ferme volonté de ne pas pénaliser nos concitoyens que nous nous efforcerons de maintenir et de diversifier les services publics communaux.

CLM. Qu’en sera-t-il du processus de modernisation de la ville ?

G.D. : Depuis plusieurs années, notre ville se modernise, se transforme pour ameliorer davantage le cadre de vie des habitants.

Sa population ne cesse de croitre. Les équipements publics se doivent donc d’être a la hauteur de cette double constatation. Ils doivent être modernes et adaptés, mais aussi plus nombreux.

C’est notamment le cas des établissements scolaires, avec les agrandissements ou la création de nouvelles écoles.

Repost 0
Published by Choisy-le-Mag - dans Conseil Municipal
commenter cet article
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 11:10
Trois questions à Patrice Diguet, élu en charge de l’Urbanisme et des travaux :

Choisy-le-Mag. En plus des quartiers du Port et Sud, la transformation urbaine concerne toute la ville…

P.D. : Effectivement, cette mutation urbaine vise l’ensemble des quartiers de Choisy-le-

Roi. Ce processus peut apparaitre long, car tout simplement il s’agit de projets certes lourds, nécessitant des études préalables et des financements croises, mais bien utiles pour améliorer le cadre de vie des habitants.

CLM. De nouveaux quartiers sont crées. Comment sont-ils relies et desservis ?

P.D. : Choisy est deja bien desservie en terme de transport avec le TVM, les bus 103,182, 183, 185 et 393, la gare RER C et Choisy-bus et la toute nouvelle gare Pompadour sur le RER D. L’arrivée du tramway Paris-Orly qui remplacera d’ici a 2020 le bus 183 sur la RD5 améliorera les liaisons entre les quartiers nord et sud de la ville. L’arrivée également du TZEN, nouveau mode de transport en site propre qui reliera la bibliothèque François Mitterrand au quartier du Lugo facilitera sensiblement les liaisons Paris-Choisy.

CLM. Choisy est engagée dans deux Contrats de développement territorial (CDT). Quels sont les enjeux pour la ville ?

P.D. : Nous sommes partie prenante dans le CDT des Ardoines pour ce qui concerne la zone du Lugo. Le programme définitif de cette zone (logements et activités économiques) n’est pas arrêté mais ce qui est sur, c’est que nous ne laisserons pas faire uniquement de logements sans obtenir la garantie d’avoir les subventions nécessaires a la réalisation des équipements publics. Dans le CDT du Grand Orly, c’est bien entendu la rénovation du grand ensemble des Navigateurs qui nous préoccupe et, dans ces deux CDT, ce qu’il est prévu, c’est la construction des deux ponts franchissant la Seine.

Repost 0
Published by Choisy-le-Mag - dans Conseil Municipal
commenter cet article
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 10:46

Le sujet principal du conseil municipal de ce mercredi 18 décembre était le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB pour les intimes) ; il y fut également question d’une nouvelle crèche municipale, de Paris Métropole, du Contrat de Développement Territorial des Grandes Ardoines et de la réinsertion sociale par le logement de personnes en difficultés.

 

Le Conseil Municipal s’ouvre sur une minute de silence, en hommage à Nelson Mandela. Mais qui parmi la droite notamment soutenait vraiment ses combats contre l’Apartheid, en Afrique du Sud et Ailleurs ? On peut se poser la question ...

Par ailleurs, Monique Baron, candidate UMP dissidente est exclue de son groupe.

 

Un débat d’orientation budgétaire qui fixe le cap

Comme l’a rappelé Daniel Davisse, le budget 2014 de Choisy-le-Roi sera un budget contraint : contraint par l’austérité gouvernementale et par la crise économique. En effet, les dotations de l’état au fonctionnement de la commune sont en baisse : - 160 k€ ; tandis que nous pour la quatrième année consécutive nous n’augmenterons pas les impôts locaux. Entre la hausse de la TVA et la crise économique, nous ne pouvons pas peser davantage sur le pouvoir d’achat des choisyens.

P. Diguet, Pdt du Groupe des élus communistes rappel que « le progrès social ne peut se faire sans un profond changement de cap » et demande « Vivons nous au dessus de nos moyens ? Allons-nous trop loin dans l’aide au plus démunis ? » Bien sûr que non ! « Notre budget témoigne d’une véritable politique de proximité » selon les termes de Daniel Davisse.

Pour Didier Guillaume (PCF), candidat d’union de la gauche « Nous confortons nos valeurs républicaines de solidarité, de justice et de développement de l’intérêt général  (…) Nous voulons combattre les dérives individualistes, le repli sur soit, le rejet de l’autre (…) les valeurs de solidarité, de développement du lien social, d’embellissements de la ville sont au cœur de notre action» et conclu en disant « Il faut conforter un rempart face aux politiques d’austérité et face à la crise. »

F. Tissler pour le PS tente vainement de défendre la politique de rigueur du gouvernement, estimant que le préalable au retour de la croissance et aux politiques favorisant l’emploie est de payer la dette. On en voit les résultats en Grèce, en Italie, au Portugal et ailleurs. Daniel Davisse exprimera d’ailleurs sa solidarité pour ses peuples accablés par les choix financiers de l’UE.

T. Panetta, candidat UMP se lance dans un long plaidoyer d’où il ressort son opposition à la nouvelle médiathèque, son soutien à la politique gouvernementale d’austérité mais guère plus.

Pour JM. Brienon, candidat UMP-UDI, « Notre responsabilité est de trouver des moyens financiers ailleurs (…) associer le public et le privé » pour nous, ce serait plutôt en taxant le capital.

Le budget 2014 sera voté au 1er trimestre 2014.

 

La création d’une nouvelle crèche

Le conseil municipal vote l’autorisation de programme pour lancer les études concernant la réalisation d’une nouvelle crèche municipale.

A ce stade du projet, il s’agirait d’une crèche d’une soixantaine de berceau, qui serait installée dans les locaux de l’actuelle école Henry-Wallon ( Gondole Nord), laquelle déménage à la rentrée de janvier dans un nouveau bâtiment dans le nouveau quartier de Chantereine.

Il est prévue qu’elle ouvre fin 2014.

Contrat de développement territorial des Grandes Ardoines et Métropole du Grand Paris

L’enquête publique sur le Contrat de Développement Territorial des Grandes Ardoines a donné un avis favorable sans réserve. Aussi, le conseil municipal donne-t-il l’autorisation à M. le Maire de le signer.

Le sujet est l’occasion d’ouvrir le débat sur le projet de loi de Métropole du Grand Paris. Les élus communistes et partenaire dénoncent un projet qui porte en germe la suppression des départements, de notre communauté d’agglomération de Seine Amont et retirera nombre de prérogative au maire (sur le logement, l’urbanisme, les transports notamment).

Par la voix de F. Tissler, le PS local prend également ses distances avec le projet de loi gouvernemental et dénonce l’instauration d’une « Ile de France à deux vitesses ».

Les seuls défenseurs du projet se trouvent à droite, lesquels ne cachent pas leur volonté de voir disparaître à terme les départements de la petite couronne. Un lieu de bouclier social, de résistance à l’austérité leur déplaît tant ?

 

Autres sujet à l’ordre du jour

Parmi les autres sujets, le conseil municipal approuve différentes conventions passées avec plusieurs associations portant sur la réinsertion sociale de personne en mal-logement.

Sont également voté les tarifs municipaux d’accès à la piscine avec la création d’un nouveau tarif pour les personnes travaillant à Choisy mais n’y résident pas ; ainsi que des subventions à différentes associations sportives.

Conseil Municipal

Conseil Municipal

Repost 0
Published by Elus Communistes et Partenaires - dans Conseil Municipal
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 13:39

DanielNovembreL’été arrive, nous pensons tous, quoi de plus normal, aux vacances ou au repos. Malheureusement, beaucoup de nos concitoyens n’ont pas les moyens de partir.

En France, ils sont près de 40% à être dans cette situation.

Depuis de nombreuses années, la Ville, consciente de cette réalité, s’efforce de réparer cette inégalité insupportable par sa politique de quotient familial.

À la lecture du dossier de votre Choisy Mag, vous pourrez apprécier, selon vos envies, vos besoins et vos disponibilités, les activités qui vous sont proposées tout au long de l’été.

Que vous soyez avec vos enfants ou retraité, sportif, présent en juillet ou en août à Choisy, sachez que la Ville met à votre disposition tout un dispositif estival : centres de loisirs qui sont en dehors des locaux scolaires et centres de vacances à Penthièvre ou à Morillon, ouvertures des équipements sportifs, organisation de sorties, activités plein air… L’été sera accueillant à Choisy-le-Roi.

À votre service, les fonctionnaires territoriaux continuent d’être mobilisés durant tout l’été et le travail ne manque pas.

Ainsi, les services des Espaces verts et Cadre de vie veilleront à la propreté et l’entretien de nos parcs et espaces publics. De leurs côtés, les services Enfance et Jeunesse travaillent aux programmes et projets qui permettront à plus d’un millier d’enfants, pré-ados et adolescents de passer d’agréables vacances dans nos centres.

Le service des sports et ses animateurs sont eux aussi grandement sollicités pour vous accompagner dans les installations sportives.

Je vous informe par ailleurs que la rénovation du terrain et de la piste d’athlétisme du stade Jean Bouin est envisagée. Il est prévu un budget de plus d’un million d’euros.

Les services préparent aussi la rentrée durant l’été : Vie scolaire et les services techniques sont largement mobilisés pour améliorer l’accueil des élèves, en constante augmentation dans nos écoles, sachant que quatre classes supplémentaires ouvriront à la rentrée et peut-être davantage.

À l’heure où certains remettent en cause le travail et l’utilité même des fonctionnaires et du service public, il m’est apparu important de rappeler ici combien ils sont essentiels, en toute période de l’année, et particulièrement l’été, à la vie des Choisyens.

À tous et à toutes, je souhaite de belles vacances.

Repost 0
Published by Daniel Davisse, Maire de Choisy-le-Roi - dans Conseil Municipal
commenter cet article
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 21:44

DanielNovembreL’enfance et la vie scolaire ont toujours été le secteur prioritaire. Les grandes évolutions démographiques de notre ville montrent une augmentation du nombre de jeunes enfants, ce qui revêt, pour l’avenir de Choisy-le-Roi, une importance toute particulière à nos yeux et nous conduit naturellement à maintenir ce secteur de la vie municipale comme prioritaire.

Pour nous, cette priorité repose donc d’abord, sur un choix politique fort qu’est notre Projet Éducatif Local parce que nous considérons que les enfants sont tous capables de réussir. Il repose aussi sur un choix financier assumé ; le secteur de l’Enfance et de la Vie scolaire représente le premier budget, au service des 4 500 élèves de maternelle et primaire et à notre soutien aux enseignants, aux animateurs des centres de loisir et de vacances, aux éducateurs sportifs et culturels… Depuis plusieurs années, ce sont environ cinq classes supplémentaires par an qui doivent être ouvertes. Pour faire face, nous avons entamé un programme de construction et rénovation. Ces modifications, agrandissements, concernent l’ensemble de nos écoles et de nos quartiers. Quant à la nouvelle école Wallon, elle est en cours de construction dans le secteur Chantereine, aux Gondoles nord et ouvrira ses portes en janvier 2014. À Langevin, le bâtiment qui a accueilli provisoirement les élèves du collège Matisse sera bientôt transformé et permettra l’ouverture de deux écoles, une maternelle et une primaire de 10 classes. Le Projet éducatif local, c’est aussi la mise à disposition d’équipements et le développement des pratiques artistiques et sportives pour l’épanouissement de l’enfant. Ainsi, les enfants, dès l’âge de 3,4 ou 5 ans, pourront-ils avoir facilement accès, avec l’école ou en dehors du temps scolaire, au Conservatoire des arts, au théâtre-cinéma Paul Éluard et bien évidemment à toutes les structures sportives de la ville. De la même façon, pendant les congés scolaires, les centres de vacances ou de loisirs permettent à plus d’un millier de petits choisyens d’avoir de vraies vacances en pratiquant toutes sortes d’activités, encadrés par nos professionnels de l’animation.

Enfin, la mise en place de la réforme des rythmes scolaires que notre Municipalité a décidé de reporter à 2014, fait l’objet d’une très large consultation, afin d’en mesurer toute l’utilité et d’envisager les meilleures solutions pour les élèves, les enseignants et les parents.

Un fait d’actualité survenu sur notre ville m’a particulièrement choqué. Il s’agit de la découverte, suite à un incendie dans un pavillon, de la pratique scandaleuse d’un propriétaire ; Celui-ci a en effet, « découpé » son habitation en 15 studios, sans respect des normes d’urbanisme, pour loger à des prix prohibitifs (jusqu’à 850 euros/mois) des locataires, dont certains se trouvaient en sous-sols, en zone inondable ! Au nom de la commune, j’ai déposé plainte contre ce marchand de sommeil. Une enquête est en cours. Je ne tolérerai jamais les «marchands de sommeil» à Choisyle- Roi.

Repost 0
Published by Daniel Davisse, Maire de Choisy-le-Roi - dans Conseil Municipal
commenter cet article
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 21:36

http://idata.over-blog.com/1/93/15/10//Despr_s-C-1.jpgPOUR LE 23EME MOIS CONSECUTIF, LE CHOMAGE MONTE EN FRANCE DE 1,2% SOIT 36.000 PERSONNES ET SUR UN AN DE

11,5%

• Il s’agit de 3.224.600 PERSONNES en catégorie A

• 1.516.500 PERSONNES en catégorie B et C.

• Au total le nombre de demandeurs d’emplois inscrits à pole emploi avec les Dom, s’établit à 5.033.600 PERSONNES.

• Le nombre de demandeurs d’emplois qui s’inscrit chaque jour est de 1.000 PERSONNES.

Ce sont surtout les fins de contrats à durée déterminée et les fins de missions d’intérim qui sont en hausse. Ce qui contribue à cette mauvaise situation sur le marché du travail, c’est en tout premier les offres d’emplois qui se font de plus en plus rares, le nombre d’offres d’emplois collecté a diminué de 6% au mois de mars soit 18,2% par an.

A Choisy le Roi, la situation de l’emploi se dégrade fortement depuis un an, avec un nombre de demandeurs d’emploi en progression de 10,4 %, ce qui représente environ 2.350 PERSONNES en catégorie A (cherchant un emploi à plein-temps et à durée indéterminée) et environ 3.250 PERSONNES toutes catégories confondues. Dans le même temps, une très forte baisse des offres d’emploi déposées à Pôle Emploi sont de moins - 20 %.

C’est la première année que la bourse pour l’emploi (offres et demandes) n’a pas pu être réalisée faute d’offres.

Quand on dit que le chômage entraîne la précarité, c’est une évidence, et pourtant les situations se banalisent et se complexifient. 

Ce sont d’abord les femmes en situation de monoparentalité qui en pâtissent le plus. La grande majorité des travailleurs pauvres, ce sont ELLES (caissières, petits boulots de ménage dans plusieurs entreprises, services à la personne …).

Avec les minima sociaux, les familles ne peuvent pas s’en sortir, il faut impérativement les rehausser de manière suffisante pour permettre aux PERSONNES de vivre décemment. 14,1% c’est le pourcentage de la population en situation de pauvreté (moins de 964 € par mois).

NOTRE SOCIETE MARCHE SUR LA TETE, QUAND VA-T-ON PARLER DE L’HUMAIN ?

Les Restos du Coeurs, qui à leur création en 1985 ont distribués 8,5 millions de repas passe aujourd’hui à 115 millions par certains côtés ces distributions alimentaires massives peuvent faire penser à l’après-guerre.

Etre pauvre est de plus en plus suspect. Une forme de stigmatisation et une nécessité de se justifier en permanence accentue le mal-être des citoyens qu’ils sont pourtant à part entière.

Pour nous la femme et l’homme sont au coeur du débat, c’est d’abord le GENRE HUMAIN qui doit primer avant les intérêts de la finance et du patronat et non la libéralisation du marché du travail, l’ouverture à la concurrence des services publics et la remise en cause du droit à la retraite

Repost 0
Published by Catherine Desprès, Maire Adjointe au personnel - dans Conseil Municipal
commenter cet article
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 21:21

http://s1.lemde.fr/image/2013/06/07/534x0/3425845_6_96da_le-lieu-de-l-agression-a-paris-ou-un_bbb2a11a1018417a685a08a18f941488.jpgLes élus communistes, Front de Gauche et Apparentés de Choisy le Roi, émus et scandalisés du décès de Clément MERIC militant syndicaliste et anti-fasciste, suite à l'agression dont il a été victime apportent leur soutien et présentent leurs condoléances à sa famille et à tous les militants proches de Clément.
Il faut que les auteurs de ce lâche assassinat soient condamnés avec la plus extrême sévérité. Face à la recrudescence des actions de ces groupuscules d'extrème droite, émanation du Front National, il faut que le Gouvernement prenne rapidement la décision de dissoudre et d'interdire la création de ces groupes véhiculant des idées de haine.
Pour ce qui nous concerne, nous ne cesserons de combattre ces idées avec d'autant plus de vigueur que l'action de ces groupes se développent avec un sentiment d'impunité qui ne cesse de progresser

Repost 0
Published by Groupe des élus communistes et paternaires - dans Conseil Municipal
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 21:02


droit-de-vote-des-etrangers.jpgLa participation à la vie de la cité peut prendre différentes formes ; pour certain se sera s’engager dans un parti politique, un syndicat, être dans un groupe organisé qui rassemble des citoyens unis par une philosophie ou une idéologie commune. Pour d’autre participer activement à une association, au conseil de quartier, à l’amicale de locataires, s’impliquer au travers d’actions collectives, avoir le droit de vote ou celui d’être élu. Les étrangers se sont progressivement vu reconnaître le droit de vote aux élections non politiques.

Mais, alors que 17 pays de l’Union européenne (UE) ont accordé aux étrangers le droit de vote aux élections locales, en France, les immigrés qui n’ont pas la nationalité -lien juridique donnant à un individu la qualité de citoyen d’un Etat- française restent exclus du droit de vote aux élections politiques.

Pourtant, depuis trente ans, le débat sur le droit de vote des étrangers aux élections locales revient périodiquement sur le devant de la scène : c’était une proposition du candidat François Mitterrand en 1981, c’est un engagement du candidat François Hollande en 2012. Entre ces deux dates, le tristement célèbre Traité de Maastricht (1992) a accordé le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales pour les ressortissants de l’UE, créant une nouvelle : la citoyenneté européenne.

Aujourd’hui il faut Garantir l’égalité de droits entre les citoyens européens et les étrangers non communautaires. Une Espagnole, un Belge, un Hollandais en France depuis six mois, ont le droit de vote aux élections locale alors qu'un Marocain, un couple d’Indonésiens, ou une Chilienne en France depuis vingt ans n'ont pas le droit de participer au choix des élus municipaux. Lorsqu'une personne est en France, en situation administrative légale, qu'elle paye ses impôts locaux, elle devrai avoir le droit d’émettre une opinion sur la collectivité locale à laquelle elle appartient !.

Le droit de vote aux élections locales est un facteur d’intégration. La cohésion sociale ne se décrète pas mais se construit, c’est pourquoi je crois fortement que le droit de vote participerait a éviter le repli communautariste d'étrangers cantonnés à un statut de citoyens de "seconde zone".

Le droit à la parole politique est aussi importante que le droit à la santé ou à l'éducation, nous le savons le suffrage universel a été une longue conquête dans l’histoire de la République, il faut créer l’histoire et permettre rapidement a tous les citoyens la participation démocratique".

Nous sommes favorable à l'évolution d'une citoyenneté attachée à la résidence et non pas seulement à la nationalité. Aujourd'hui, les résidents étrangers doivent être considérés comme des citoyens à part entière : Alors des 2014 donnons le droit de votes aux étrangers pour les élections locales !!!

 

Repost 0
Published by Didier Guillaume, conseiller général - dans Conseil Municipal
commenter cet article
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 08:22

 

Traversée par la Seine, avec son usine des eaux, notre ville se sent particulièrement concernée par la question de l’eau, sa gestion, sa distribution à la population : délégation de service public, régie directe, service publique national ?

 

Nous voulons réaffirmer que l’eau est un bien commun, indispensable à la vie. En ce sens, elle ne peut faire partie du secteur marchand, livrée à la libre concurrence.

 

Le Front de Gauche a pour programme un service public national de l’eau. Toutes les communes ne sont pas en mesure de mettre en œuvre une régie municipale, l’égalité de tous devant l’accès à l’eau impose que cela relève de la responsabilité de l’Etat.

 

En attendant la création d’un tel service, devons nous cesser de déléguer au privé (Véolia en l’occurrence) la gestion de l’eau sur notre commune ? Les maires du Front de Gauche ont voté pour la régie directe de l’eau au SEDIF (Syndicat des Eaux D’Ile de France) en 2008. Hélas, la droite et une partie de la gauche a voté contre et le passage en régie directe, faisant échec à ce projet.

 

La nouvelle communauté d’agglomération Ivry-Choisy-Vitry doit-elle sortir du Sedif pour fonder un nouveau syndicat des eaux autonome et une régie directe ? La question en soulève d’autres :

Une nouvelle majorité sortira-t-elle des urnes en 2014 rendant possible un changement de politique au Sedif ? La taille de la nouvelle communauté d’agglomération est-elle suffisante pour gérer un service aussi complexe et technique qu’une régie de l’eau ? Que deviendrait l’usine des eaux de Choisy-le-Roi ? La seule activité de distribution de l’eau, sans recherche ni production est-elle viable ? Une régie directe pourrait-elle avoir une activité de recherche, de formation, de production ? Quel devenir pour le personnel Veolia travaillant actuellement sur le territoire de la communauté d’agglomération ? Comment acquérir les compétences techniques nécessaires ? Des économies sur la facture d’eau sont-elles réalisables ?

 

C’est à toutes ses questions qu’il faut répondre avant de se positionner. C’est pourquoi le Conseil d’Agglomération a missionné un cabinet de conseil pour étudier le passage en régie directe.

 

Militant nationalement pour un service public national de l’eau, nous sommes favorables sur le principe à une régie directe. Est-elle réalisable dans le cas particulier de notre communauté d’agglomération ? Nous nous positionnerons sur la base des études en cours de réalisation.

Repost 0
Published by Laurent Mely, conseiller municipal - dans Conseil Municipal
commenter cet article