Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 10:01

Le secrétaire général du Parti des Patriotes démocrates unifiés et leader du Front Populaire, Chokri Belaïd, a été assassiné hier matin à Tunis. Cet assassinat suscite une très grande émotion.

Au nom du groupe Front de Gauche du Conseil général du Val-de-Marne, j’exprime avec la plus grande force mon indignation et la condamnation la plus ferme de ce crime odieux.

Cet assassinat confirme les menaces qui pèsent aujourd'hui sur la Tunisie de la part de forces obscures hostiles à la démocratie et à un État de droit.

C'est la « révolution » tunisienne qui est directement visée. Ce sont les aspirations populaires, l'espoir d'un vrai changement, l’émergence d’une réelle démocratie qui sont attaqués.

Je tiens à réaffirmer toute ma solidarité avec le peuple tunisien et avec toutes celles et ceux qui agissent pour de nouveaux droits.

Au nom de notre groupe du Front de Gauche j’exprime nos sincères condoléances et tout notre soutien à la famille de la victime et à tous les démocrates tunisiens.

Repost 0
Published by Groupe FdG au CG94 - dans Conseil Général
commenter cet article
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 08:21

DidierJe soutiens et partage entièrement l'analyse de mon amie Laurence Cohen, sénatrice PCF du Val-de-Marne concernant les carences de l'hôpital public ( lire ci-dessous ).

 

Je m'associe à elle pour demander un moratoire sur l'ensemble des restructurations de l'hôpital public. La santé ne doit pas être un enjeu marchand.

Repost 0
Published by Didier Guillaume, Vice-Président du Conseil Général, Maire-Adjoint au Logement. - dans Conseil Général
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 22:34

img008.jpg Didier Guillaume,
conseiller général de Choisy le Roi,
Vice-Président du Conseil Général du Val-de-Marne

A votre rencontre,
dans le quartier des Gondoles Nord,
le 20 décembre 2012.

  • De 14h30 à 16h00 : permanences individuelles sur rendez-vous ( tel 01.78.68.40.25)
  • De 16h00 à 17h30 : rencontres dans le quartier : commerces rue d'Alfortville, écoles Henry Wallon et Joliot-Curie.

Retrouvez l'évênement sur Facebook.

Repost 0
Published by Didier Guillaume, conseiller général du canton - dans Conseil Général
commenter cet article
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 14:06

http://idata.over-blog.com/1/93/15/10//luc.jpg

 

Le nombre de demandeurs d’emploi sur notre ville avoisine les 3 000 !

S’il touche toutes les couches de la population, le chômage fragilise davantage les familles déjà en difficulté sociale. À Choisy-le-Roi les jeunes ont un taux d’activité élevé, reflet de leur entrée précoce sur le marché de l’emploi, mais qui révèle aussi, une sortie prématurée du système scolaire. Ce sont précisément ces jeunes qui sont les plus touchés par des périodes de chômage. Comment dans ces conditions concevoir un avenir, fonder une famille ? La faute à la crise, nous dit-on. Mais ce n’est pas la crise pour tout le monde ! La part de la rémunération des actionnaires a doublé ces 12 dernières années. Dans le même temps, on licencie par milliers et on sème le désespoir.

« Est-ce que c’est une vie

D’vivre comme on vit

Pourquoi faire une vie d’enfer

Pourquoi se laisser faire ?»

Vous avez raison, Monsieur Prévert, cette vie est injuste, il faut la changer !

 

Repost 0
Published by Nadine Luc, suppléante de Didier Guillaume au CG - dans Conseil Général
commenter cet article
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 09:22

RD38

Madame Costa, Présidente de l'association pour la déviation du RD 38 questionne votre conseiller général

1ère question :

Depuis 15 ans la réalisation d’un accès pour les poids-lourds desservant le site de Villeneuve-triage et les sites de stockage installés le long du RD38, est considérée comme une nécessité. Elle a fait l’objet de nombreuses réunions à tous les niveaux décisionnels et 2 projets de “prise en considération” ont été votés au Conseil Général en 1998 et 2003.

Ce projet a même été abordé dans le “schéma départemental du Val de Marne objectif 2020”.

En novembre 2006 Monsieur Davisse, alors vice-Président aux transports, interpellait Monsieur de Rovere chargé de mission «traversées de Seine-RD38». Des plans sont parus et des budgets ont été votés, afin d’assurer le financement des études pour une liaison RN6 - RD38. L’objectif visé était l’ouverture possible à la circulation de cette voie nouvelle en 2012/2013.

En Octobre 2012 quel est l’état d’avancement de ce projet majeur pour le Département ?

Didier GUILLAUME :

Je considère, ces deux projets capables de résoudre le problème de la circulation intensive sur le Rd 38. Malheureusement, leur étude est au point mort ou presque. Trop d’obstacles empêchent leur réalisation.

Les deux études évoquées par Madame COSTA montraient la pertinence du projet qui avait le soutien de la Municipalité de Choisy-le-Roi. Il a pourtant été bloqué par manque de consensus politique et technique, à cause d’intérêts divergents au niveau local et pour des raisons financières.

Faire cette déviation impliquait de « raboter » une partie du Parc interdépartemental des sports, or nos partenaires (Paris, la ville de Créteil, le CA du parc) n’y étaient pas favorables. De plus se posait le problème des emprises des terrains de la SNCF. Enfin, le désengorgement de la circulation sur Choisy, impliquait un report (un partage) sur Villeneuve-Saint-Georges et Villeneuve-le-Roi ; Ces deux villes s’y opposaient.

Quoiqu’il en soit, avec le maire de Choisy-le-Roi, et les riverains, je poursuis le combat pour cette déviation mais aussi pour obtenir une nouvelle traversée de Seine sur notre commune, comme le précise le voeu que j’ai soutenu en séance du Conseil général.

Mais rien ne se fera sans une aide conséquente de l’Etat. Je ne baisserai pas les bras !

2e question :

Depuis 2009 l’avenue de Villeneuve St Georges continue de se dégrader sous le passage incessant des poids-lourds.

Des riverains excédés ont adressé une pétition au Président du Conseil général, réclamant une réfection rapide de la route.

Quelques “rustines” réalisées à l’été 2O11 n’ont pas permis de remédier à l‘affaissement de la chaussée et des “clés à eau”. 

Les vibrations qui en résultent provoquent la dégradation des habitations. Nous subissons la «double-peine» de la circulation des poids-lourds et de ses corollaires.

Quand les travaux de remise en état de la route seront-ils effectués ?

Didier GUILAUME :

J’ai bien conscience que pour les riverains la situation est invivable.

C’est pourquoi, depuis que je suis élu au Conseil général, je n’ai de cesse, comme mon prédécesseur, d’intervenir auprès des services de la voirie pour réclamer des travaux de réhabilitation et de sécurisation sur le Rd38

En juin dernier, j’ai provoqué, avec Monsieur le Maire, une réunion sur place qui a permis d’obtenir la pose d’un feu tricolore au croisement de la rue des Morillons afin de faciliter la sortie, en toute sécurité, des véhicules des riverains des nouveaux logements.

D’autre part, j’ai sollicité le commissariat de Choisy afin que des contrôles de vitesse plus fréquents soient effectués, y compris la nuit et notamment sur les poids lourds.

Le Conseil général a commandé une étude d’accidentologie sur le Rd38 d’où il ressort qu’entre 2006 et 2011, il y a eu 27 accidents dont, si je puis dire, seulement 7, sur la portion choisyenne et impliquant un seul camion.

Cela est plutôt rassurant, ce qui ne m’empêche pas de continuer de demander encore des moyens pour la sécurisation de cette voie.

Au total, tous travaux confondus (sécurité, réhabilitation voirie…), le Conseil général a dépensé 3,65 millions d’euros, entre 2000 et 2011 pour le Rd 38. Ce qui n’est pas négligeable.

Concernant le problème des « clés d’eau » sur lesquelles passent bruyamment les poids lourds du fait des affaissements de chaussée, je viens d’interpeller les services départementaux afin qu’ils agissent au plus vite.

Repost 0
Published by Didier Guillaume, conseiller général du canton - dans Conseil Général
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 08:59

http://www.groupefdg94.fr/sites/default/files/journal-didier.jpg

Le scrutin du 6 mai dernier, ainsi que celui des législatives de juin, ont témoigné d’un véritable espoir de changement et d’un rejet des injustices et des inégalités qui s’étaient multipliées pendant les 10 années de pouvoir de droite.

Aujourd’hui, La gauche, avec toutes ses composantes, est majoritaire à l’Assemblée et au Sénat.

Néanmoins, que ce soit en France ou en Europe, les acteurs du capitalisme continuent d’imprégner leur mode de pensée et de gouvernance.

L’attente est grande et il est de la responsabilité du gouvernement socialiste d’honorer ses engagements et les espoirs qu’ils ont suscités.

Il faut maintenant répondre aux urgences sociales, aux attentes de justice, de solidarité, de protection qu’ont exprimé les électeurs et ceci au moyen d’actes concrets.

Actes concrets en matière d’emploi, du pouvoir d’achat, de retraite, du logement, d’éducation, de santé, de services publics, d’environnement, de décentralisation, de démocratie...

Nous pouvons lutter contre les plans de licenciement et créer de l’emploi à la condition de s’attaquer à la finance, de donner de nouveaux droits aux salariés. 

Une nouvelle ère de la décentralisation doit s’ouvrir reposant sur la confiance entre l’Etat et les collectivités locales, sur le développement de la démocratie de proximité et sur l’acquittement par l’État d’une partie de ses dettes vis-à-vis des collectivités locales.

C’est indispensable pour que notre Département puisse jouer pleinement son rôle dans l’amélioration tangible des conditions de vie de tous nos concitoyens. 

Je demeure convaincu que seule l’intervention du plus grand nombre, pourra permettre d’atteindre ces objectifs de changement.

Dans notre ville/canton, je poursuis mes engagements en accompagnant et développant les actions et projets du département en étant toujours à vos côtés.

Télécharger La lettre de Didier Guillaume au format PDF

Repost 0
Published by Didier Guillaume, conseiller général du canton - dans Conseil Général
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 14:22

http://fr.euronews.com/images_news/img_606X341_eu-poverty-241012eu.jpgL’annonce, par la Commission européenne de la création d’un Fonds européen d’aide aux plus démunis en remplacement du PEAD, au 1er janvier 2014, inquiète légitimement toutes les grandes associations d’aide alimentaire, qui en bénéficient.

Ce nouveau dispositif serait en effet très largement en-dessous des besoins puisque la Commission européenne prévoit une réduction drastique du budget de l’aide alimentaire qui passerait de 3,5 Mds d’euros par an actuellement à 2,5 Mds sur 7 ans soit une réduction de 20%.

A l’heure où la crise frappe plus fortement que jamais de plus en plus d’hommes et de femmes en Europe, cette réduction amènerait les associations à sacrifier 130 millions de repas, c’est inacceptable !

Elu d’un Département qui a fait de la solidarité sa priorité politique, ancien dirigeant d’Emmaüs France, je partage l’inquiétude et la colère des associations concernées et je demande aux députés français du Parlement européen de tout faire pour empêcher cette réforme de passer. Il en va de la crédibilité de l’Europe.

Les associations caritatives françaises peuvent compter sur mon soutien, dans ce combat comme au quotidien, je suis à leurs côtés.

Repost 0
Published by Didier Guillaume, conseiller général du canton - dans Conseil Général
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 11:53

RD38.JPGDepuis des années, les riverains du RD 38 subissent les pires nuisances du fait du passage incessant des poids lourds qui se rendent aux divers dépôts de Villeneuve-triage : Bruit, pollution, insécurité routière, déformation de la chaussée etc…La situation est invivable !

Mais elle est encore pire depuis la fermeture partielle du pont de Villeneuve Saint-Georges pour cause de graves détériorations. La circulation des camions et des voitures s’est automatiquement reportée sur le RD 38 de Villeneuve à Alfortville. Les Choisyens et particulièrement les riverains de cette route sont asphyxiés et n’en peuvent plus d’être dans des embouteillages du matin au soir !

Cela redonne plus de force que jamais aux deux projets départementaux, soutenus par la Municipalité, mais qui restent dans les tiroirs depuis plus de 10 ans, malgré les interventions des élus choisyens ;

La création d’une déviation à l’est du parc interdépartemental

La construction d’un  second pont à Choisy pour franchir la Seine

Des solutions existent, le Département doit intervenir mais rien ne sera possible sans une aide conséquente de l’Etat.

Avec les riverains du RD 38 je poursuis ce combat indispensable  pour notre ville.

Repost 0
Published by Didier Guillaume, conseiller général du canton - dans Conseil Général
commenter cet article
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 08:00

http://www.groupefdg94.fr/sites/default/files/orbival.jpgJe viens de prendre connaissance avec stupéfaction de l’annonce, dans un article de presse, de la décision prise par le gouvernement de ne pas inscrire dans la loi de programmation budgétaire 2013-2015 le milliard d’euros devant constituer la première tranche de la dotation en capital de la Société du Grand Paris.

C’est un triple mauvais coup.

Mauvais coup d’abord porté à tous les franciliens qui vivent en banlieue les difficultés de transport au quotidien et veulent disposer de moyens de déplacement modernes, efficaces et rapides.
Mauvais coup également contre un projet indispensable, le métro du Grand Paris Express, qui fait l’unanimité et a fait l’objet d’un accord formel le 26 janvier 2011 entre l’Etat, la Région et tous les départements d’Ile-de-France.

Mauvais coup enfin pour le développement, l’emploi et la croissance de la région capitale et de l’ensemble du territoire.

Nous avons su nous rassembler et nous mobiliser hier, sous un autre gouvernement, pour gagner ce métro pour la banlieue. Cette mobilisation, les informations très inquiétantes parues ce jour l’attestent, reste plus que jamais d’actualité.

Le métro du Grand Paris Express, Orbival en Val-de-Marne, est déterminant pour l’avenir de nos territoires et de leurs habitants. Parler de métropole, de nouvelle gouvernance, de politique d’aménagement et d’environnement n’a aucun sens sans ce projet concret.

Je demande donc solennellement au gouvernement de revoir sa copie et de réintégrer dans le projet de loi de programmation budgétaire, les crédits nécessaires à l’engagement et à la réalisation du projet de métro du Grand Paris Express.

Je demande également qu’aucun prélèvement ne soit opéré sur les ressources dédiées à ce projet, d’ores et déjà alimentées par les contribuables et les entreprises d’Ile-de-France.
Je demande enfin au Président de la République de recevoir d’urgence les élus de la Région capitale.

Repost 0
Published by Christian Favier, Président du Conseil Général, Sénateur du Val de Marne - dans Conseil Général
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 21:25

http://idata.over-blog.com/1/94/91/98/peopleofeurope.jpgL’Europe vit une crise alarmante.


Nous avons besoin d’une Europe qui s’engage pour de nouveaux droits sociaux et démocratiques, unie et forte par la souveraineté des peuples, qui cesse de se soumettre aux marchés financiers.


Le Pacte budgétaire européen doit être soumis à ratification début octobre. L’avenir de la France et de l’Europe sont en jeu. Le gouvernement a décidé de faire ratifier ce traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) par le parlement, sans le soumettre au peuple par référendum.


Pourtant, l’adoption du TSCG dessaisirait les parlementaires français du mandat qui leur a été confié par les électrices et les électeurs en érigeant l’austérité comme seule politique possible. De nouvelles contraintes budgétaires et des mécanismes automatiques de sanctions entraveraient l’action politique de la représentation nationale et la prise en compte des attentes de changements.


Ce pacte budgétaire ne présente aucune différence avec le traité signé par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel. Dicté par les institutions financières, il encouragerait toutes les politiques conduisant à la fois à la régression sociale, à l’aggravation de la crise écologique, au déni démocratique et à la récession économique en Europe comme en France.


A gauche, au Parlement, dans le monde syndical et dans la diversité du mouvement social, des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent contre la ratification de ce pacte budgétaire et pour exprimer la nécessité de consulter le peuple.


Dans la diversité de nos opinions ou appartenances, nous estimons nécessaire que, dès lors qu’il est ainsi porté atteinte à la souveraineté populaire, il soit demandé au peuple souverain  de trancher par le vote comme le prévoit notre Constitution sur un enjeu d’une telle importance. Nous nous sommes rassemblés dans cet appel pour exiger la tenue d’un référendum sur le TSCG. La mobilisation la plus large et la plus unitaire va être décisive. C’est pourquoi nous vous invitons à rejoindre cet appel et à construire ensemble une grande manifestation unitaire contre ce traité qui aura lieu le dimanche 30 septembre à Paris.


Nous entendons rendre la parole au peuple et inscrire notre action dans la durée afin de créer les conditions en France et en Europe pour combattre les politiques d’austérité et construire une autre Europe. Les peuples d’Europe sont aujourd’hui les seuls garants de l’intérêt général.

 

 

 

Aussi, afin d’élargir cet appel, celui-ci sera rendu public le mardi 25 septembre, à 11h30, devant le siège central de la Société Générale, à Fontenay sous Bois (12 rue Mare à Guillaume).


La liste des signataires sera rendue publique à cette occasion. 

Repost 0
Published by Front de Gauche Val de Marne - dans Conseil Général
commenter cet article