Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 13:53

« Je vous informe que le dispositif ne sera pas reconduit pour la saison 2013-2014. » C’est par ces quelques mots plus que laconiques que la Direction Départemental de la Cohésion Sociale (DDCS) a annoncé à tous les clubs du Val-de-Marne qu’elle suspendait l’aide aux sports pour les jeunes val-de-marnais. Cette décision prise sans concertation avec les acteurs du monde sportif me heurte évidement sur le fond mais aussi sur la forme.

Ce dispositif de l’Etat - loin d’être parfait - puisqu’il ne touchait pas tous les jeunes permettait néanmoins à 4 500 jeunes val-de-marnais, issus des familles les plus modestes, de bénéficier d’un coup de pouce financier de l’Etat (30 euro) pour la pratique du sport.

La décision de suspendre ce dispositif par un simple courrier aux clubs du Val-de-Marne est scandaleuse. Je déteste cette façon de faire qui consiste à annoncer des décisions de manière unilatérale pour satisfaire à des exigences que nul ne formule ouvertement dans le débat démocratique. Avec ce type d’annonce de coupe budgétaire on se croirait dans la Grèce soumise aux injonctions de la Troïka ou les pouvoirs publics ont fermé du jour au lendemain la télévision publique.

Pour en revenir à tous en sport en Val-de-Marne, on apprend ainsi par le bais d’indiscrétions que c’est en fait pour des raisons organisationnelles que « Tous en club » est mis en sommeil. La gestion du dispositif avait en effet été déléguée par la DDCS à l’association Cadrij 94. Le cadrij94, c’est un réseau d’information jeunesse composé de professionnels qui est animé par les services de l’Etat. Le Cadrij94 au regard de ses moyens humains juge désormais cette charge trop lourde à organiser : concrètement il n’a pas le personnel pour effectuer le travail de distribution des coupons « tous en sports ». La DDCS n’ayant pas les moyens humains pour le faire elle aussi, alors on suspend le dispositif.

Cela en dit long sur la décomposition des services déconcentrés de l’Etat en Val-de-Marne. Il est plus que temps de redonner les moyens aux services de l’Etat de fonctionner en Val-de-Marne.
Pour cela, il faut rompre avec les logiques comptables héritées des différentes phases de la Réduction Générale des Politiques Publiques(RGPP) qui handicapent quand elles ne paralysent pas le fonctionnement des services publics. La décision de suspendre « Tous en sport » en Val-de-Marne incarne parfaitement cette triste réalité. Les crédits existent mais le DDCS est incapable d’organiser la distribution de cette aide.

La seule bonne nouvelle c’est que la DDCS est contrainte sous la mobilisation des acteurs sportifs –ce dont je me félicite -à envisager pour 2014 de redistribuer l’argent directement aux clubs.
De plus en plus, dans tous les secteurs de nos vies nous sommes confrontés aux conséquences directes des politiques d’austérités. Durant la campagne présidentielle le Front de Gauche annonçait « C’est l’austérité ou la vie », nous avions raisons. Il nous faut maintenant combattre à chaque fois pour que la vie triomphe.

Partager cet article

Repost 0
Published by Groupe FdG au CG94 - dans Conseil Général
commenter cet article

commentaires